Il était une fois Alger

Savez-vous que Bologhine Ibn Ziri est le PERE D'EL DJAZAIR.

Créé dès 1930, le Musée National du Bardo a mis plus d’un quart de siècle avant de devenir ce qu’il est aujourd’hui, célèbre dans le monde spécialisé par ses collections sur la préhistoire et la proto-histoire, sur l’ethnographie rurale et urbaine et plus particulièrement saharienne.

Le musée national du Bardo, c’est aussi une villa de l’ancienne El-Djazaïr, qui peut rivaliser avec les plus jolis vestiges de l’art musulman en Algérie. Cette villa date de la fin du XIII ème siècle, elle doit son nom à la déformation probable du “Prado” espagnol. “Les feuillets d’El-Djazaïr nous apprennent, sous la signature de H.Klein, qu’un noble tunisien, le “Prince Omar” l’a construite durant son exil à Alger. La villa fait d’ailleurs penser aux somptueux palais que les sultans hafsides possédaient dès le XVème siècle dans la banlieue de Tunis. Acquise après 1830 par le Général Exelmans, la villa du Bardo fit retour dans des mains musulmanes, celles de Ali Bey, Agha de Biskra; celui-ci la revendit par la suite à un Français, M.Pierre Joret, qui lui adjoignit, à la partie basse, de vastes locaux communs, écuries, sans porter atteinte à la partie ancienne où il organisa des soirées, expositions et concerts en invitant des artistes de passage, comme par exemple, Camille Saint-Saëns qui donna un concert dans le grand salon.(à suivre ..)

Recherche
Quelques idées




Navigation
Archives