Il était une fois Alger

Savez-vous que Bologhine Ibn Ziri est le PERE D'EL DJAZAIR.

…Les peintres de la cour du Rois Louis XV, créateurs de la première Académie des Beaux-Arts française et ceux qu’on appelle les primitifs flamands Michaux et Grimmer.
– Les meilleurs hollandais Van Goyen, Van Dale, Van Ostade, Ter Brugghen.
– Les baroques italiens S. Ricci, Marieschi.
– Chardin et une de ses plus subtiles et vivantes “Natures Mortes”.
– Les portraitistes de la cour du Roi et de la noblesse, Nattier, Largillière, Perronneau …
– Les peintres du XVIII ème, Liotard et J.B. Hilaire qui cultivèrent le goùt de l’Orient, des chinoiseries et des turqueries.
Les néo-classicisme représenté par David, ses maîtres et ses disciples, Giraudet, Vincent, Prud’ho,, Couture.
– Le pré-romantisme par Giricault, Barye.
– L’orientalisme par Delacroix et son fameux Barbizon par Rousseau, Daudigny, Dupré, Corot.
– Le fondateur de l’impressionnisme, Picasso, Monet, Sisley.
– Les Nabis
– Les Fauves
– Les post-Cubvistes.



La collection de peinture contemporaine réunit, quant à elle, ce que la moitié du 20 ème siècle a produit de nouveau, d’original et de meilleur, Matta, Wilfredo Lam, André Masson, Lurçat, Abidine Dino, Chamout etc …

La collection de sculpture compte des objets du début de XV ème au XX ème siècle.
“Le Faune dansant” avec grâce et joie de Crapeaux, les allégories de la guerre et la paix de Barye, les oeuvres lyriques de Rodin, l’Archer athlétique de Bourdelle, la plénitude des formes et des mouvements de Maillot, la noblesse simple de Despiaux, et beaucoup d’autres sculpteurs qui méritent le déplacement au musée même.

La collection de céramique et porcelaine donne un aperçu complet des techniques des formes et de l’ornement qui caractérisent l’art du feu, qui a commencé à se développer en Europe aux 17 ème et 18 ème siècle, sous l’influence des échanges avec l’Orient. Les objets de la manufacture de Sèvres et des fabriques les plus retentissantes d’Europe, Moustiers, Rouen, Saxe, etc…, sont exposés à l’intention des visiteurs. on peut dire encore mille et une choses sur ces richesses esthétiques, mais rien ne vaut la visite, l’émotion vécue qui ne manque de vous attacher à jamais à ce beau musée.
source : Mme M.Benabdallah

Recherche
Quelques idées




Navigation
Archives